SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

UN RETRAIT DE POINTS POUR L'OL ? JEAN-MICHEL AULAS RÉPOND

Lundi 22 Novembre - 17:29

Football


Le président de l'OL, Jean-Michel Aulas - © Johan Paravy
Après les incidents survenus lors de l'Olympico entre l'OL et l'OM dimanche soir, Jean-Michel Aulas s'est exprimé au sujet d'un possible retrait de points pour le club lyonnais.

Demander un retrait de points contre Lyon après les incidents du match OL-OM est d'une "mauvaise foi évidente", a estimé ce lundi le président de l'OL, Jean-Michel Aulas, estimant que les faits survenus dimanche n'étaient pas comparables avec d'autres précédents survenus cette saison en L1.

Décision définitive le 8 décembre


"Il faut être d'une mauvaise foi évidente pour comparer les événements de Nice-Marseille, Montpellier-Marseille ou Lens-Lille" pour lesquels la commission de discipline avait prononcé des retraits de points, ferme ou avec sursis, a estimé le dirigeant lyonnais.

"Mériterait-on de perdre un point ? Je n'en suis pas certain, mais si ça permet de progresser la jurisprudence en matière de sécurité, alors on va regarder tout ce qui s'est passé depuis le début de saison avec des envahissements de terrains, des bagarres... Il faudra rétroactivement des sanctions pour des faits qui se sont déjà déroulés", a poursuivi le patron de l'OL.

Au mois d'août dernier, Jean-Michel Aulas s'était déclaré favorable à sanctionner d'un retrait de points, les clubs dont les supporters créent des incidents dans les stades. "Je fais partie des gens qui pensent que la seule sanction possible pour freiner cet état de fait, que ce soit au niveau des joueurs, des dirigeants, des supporters, c'est la pénalité en points. C'est la seule qui fait vraiment peur", avait-il déclaré.

Le président lyonnais espère par ailleurs que le match va pouvoir se rejouer : "Je n'imagine pas que l'on ne rejoue pas cette rencontre. Contre l'OM, Nice menait (1-0) et les incidents n'ont pas permis au match de reprendre et, déjà, Marseille ne s'était pas représenté sur le terrain. Le match a été à rejouer sur terrain neutre (1-1). Il ne peut pas y avoir de décision différente."

Le dossier du match OL-OM a été mis en instruction au 8 décembre, assorti d'un huis clos total à titre conservatoire contre Lyon.