SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

MÉTROPOLE DE LYON : DES LOGEMENTS INDIVIDUELS POUR DES MÈRES ISOLÉES

Vendredi 16 Avril - 04:30

Actu. locale


Les maisonnettes installées à Villeurbanne - © Gaël Berger
Habituées à se déplacer de chambres d'hôtels en chambres d'hôtels, 17 mères de famille avec des enfants en bas âge sont désormais accueillies dans des maisonnettes individuelles installées à Villeurbanne, dans la Métropole de Lyon.

Derrière son masque, Angela sourit. Depuis les marches de sa maisonnette, cette jeune Albanaise de 25 ans regarde Drinori et Leonora, ses enfants, jouer dans la cour, un espace central bordé par une dizaine de "tiny house" (toutes petites maisons) comme la sienne.



"C'est comme une récréation" s'enthousiasme Drinori, petit garçon de 8 ans qui avait visiblement besoin de stabilité. "Avant notre arrivée ici à Villeurbanne, mon fils me disait toujours "maman, je ne suis pas bien". Aujourd'hui, il a retrouvé le sourire et il est heureux", confirme Angela, contrainte de déménager régulièrement de foyers en foyers, de chambres d'hôtels en chambre d'hôtels depuis son arrivée en France, en 2016.

Un investissement de 500 000 euros pour la Métropole


Comme 16 autres mères de famille vulnérables, au parcours chaotique, dont certaines craignent d'être retrouvées par un ex compagnon, Angela nous fait visiter les 20 m² de sa maisonnette avec les yeux brillants. "On a un salon, des toilettes, une chambre pour les enfants : ça change tout. Avant, dans les foyers ou dans les chambres d'hôtel, il n'y avait pas de place pour que les enfants jouent. Ils sortaient directement dans la rue. Ici, ils peuvent jouer dans la cour avec plusieurs autres enfants, dans un endroit sécurisé", détaille-t-elle en gardant un œil sur sa petite fille en train de dévorer un gâteau.

"La dimension très importante, c'est de créer une communauté et une entraide, éviter l'isolement", explique Pierre Mercier, directeur de l'association Le Mas, qui gère ce site mis à disposition par la Métropole. La collectivité a investi 500 000 euros pour financer l'achat de ces 17 maisonnettes.

D'autres ont été installées dans les 3e et 9e arrondissement de Lyon. "C'est un investissement sur le long terme puisque ces "tiny house" nous serviront pendant des années. C'est une solution beaucoup plus efficace et moins chère que l'hôtel. C'est la politique hospitalière, accueillante et efficace que nous voulons mettre en place", détaille Bruno Bernard, le président de la Métropole, en visite sur le site ce jeudi matin.

Pendant les discours officiels, Drinori jouait avec ses "nouveaux copains", sous le regard toujours attentif d'Angela...