SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

LE RHÔNE ÉCHAPPE AU RECONFINEMENT... POUR L'INSTANT !

Jeudi 4 Mars - 06:50

COVID-19


Place Bellecour, Lyon - © Radio SCOOP
Des mesures restrictives doivent être mises en place dans le Département, mais le confinement les week-ends n'en fait pour l'heure pas partie.

En France, seul le Pas-de-Calais va se reconfiner. Le Rhône va donc y échapper, tout comme la Drôme dans la Région, et les 17 autres départements placés sous surveillance renforcée.

Il devrait tout de même y avoir des mesures restrictives, au cas par cas et en concertation avec les élus locaux, visant notamment les lieux de brassage. Elles pourraient être dévoilées ce jeudi à 18h par le Premier ministre Jean Castex.

"Nous constatons de fortes tensions sur le système hospitalier, une hausse du nombre de cas mais pas une explosion, sans homogénéité territoriale (...) Mais un confinement national ou le week-end n'est pour nous qu'un dernier recours", a expliqué une source gouvernementale.

Mais l'objectif de l'exécutif est d'éviter au maximum le reconfinement local, au moment où des pays voisins comme la Grande-Bretagne ou l'Allemagne passent au déconfinement progressif.


Comment rouvrir les restos, bars et lieux culturels ?


Emmanuel Macron a réuni mercredi Jean Castex et les ministres concernés pour étudier les différents scénarios de réouverture des lieux publics et les contours d'un éventuel "pass sanitaire" pour y accéder que le Premier ministre pourrait détailler jeudi.

En attendant, le Pas-de-Calais sera le premier des 20 départements placés sous "surveillance renforcée" à inaugurer le confinement le week-end, après les agglomérations de Nice et Dunkerque la semaine passée.

"Même si on observe l'impact très probable de la vaccination, et en particulier sur les plus vulnérables du fait de leur âge, la situation reste préoccupante", a souligné de son côté mercredi matin la directrice de Santé publique France, Geneviève Chêne.

Au niveau national, le nombre de nouvelles contaminations en 24 heures était de 26.788 mercredi soir. Et le nombre de patients atteints de Covid-19 soignés en réanimation continue également de progresser, avec 3.637 malades mercredi, soit le niveau le plus élevé depuis fin novembre. Mais ce chiffre reste éloigné du pic de la 2e vague de l'automne (4.900) et surtout, de la 1ère vague au printemps (7.000).

326 nouveaux décès ont été comptabilisés dans les hôpitaux mercredi, un rythme qui demeure stable. Depuis le début de l'épidémie, plus de 87.000 personnes sont décédées du Covid en France.

►COVID-19

Retour à une vie plus normale "peut-être dès la mi-avril"

Gabriel Attal, le porte-parole du Gouvernement,...


Revenez plus tard pour un autre sondage ! ;)