Les gens du Nord l’album ch’ti avec Dany Boon

Les gens du Nord l’album ch’ti avec Dany Boon

Les gens du Nord, c’est l’album ch’ti avec Dany Boon qui sortira le 31 août 2018. 24 artistes emblématiques et 15 chansons inoubliables pour une région d’exception !

Les gens du Nord, un album de chansons populaires

Pour cet album, tout est parti de l’idée de revisiter les petits trésors de la chanson populaire. Et tout le monde s’y est mis. L’indispensable Dany Boon est venu là avec la force dramatique de sa voix, conter l’histoire simple et poignante du mineur qui part chaque été en camping Tout in haut deuch terril. Une chanson qui compte, dans le bassin minier. Dany Boon en donne une interprétation touchante, le coeur au bord des larmes. Mais gros, toujours gros, le coeur de l’artiste, qui est aussi venu avec l’idée de verser 1€ par album acheté au Ch’ti Fonds. Créée dans la foulée du succès de Bienvenue chez les Ch’tis, avec la Fondation de France, cette organisation porte les valeurs de tout un peuple.

Les chansons de l’album Les gens du Nord

  1. « Tout in haut deuch terril » Dany Boon
  2. « Perds pas l’Nord » Alain Souchon – Pierre Souchon – Ours – Cécile Hercule
  3. « Mademoiselle from Armentières » Les Miss du Nord (Camille Cerf – Maeva Coucke – Elodie Gossuin –
    Rachel Legrain Trapani – Iris Mittenaere)
  4. « Le plat pays » Line Renaud
  5. « Les tomates » Yolande Moreau & Franck Vandecasteele (de Marcel et son orchestre)
  6. « La côte d’Opale » Alain Souchon
  7. « Le p’tit quinquin » Salvatore Adamo
  8. « Tu n’es qu’un employé » Maxime Le Forestier
  9. « Quand la mer monte » Arno
  10. « I bot un d’mi » Les Fatals Picards
  11. « Les corons » Guy Lecluyse & Hakob Ghasabian
  12. « Les gens du Nord » Enrico Macias & Pauline
  13. « Un clair de lune à Maubeuge » Camille Lou
  14. « À la braderie » Le Raoul Band (inédit)
  15. BONUS EXCLU : « Ke j’te ker » Pierre Richard & Line Renaud (extrait du film « La Ch’tite Famille »)

Quinze trésors de Ch’tis sur un album

Au total, en voici quinze, des petits trésors que les Ch’tis partagent volontiers, fièrement, avec bonheur. Et que d’autres s’approprient aisément, humblement, avec talent. Arno donne une ampleur de grande marée à Quand la mer monte, de Raoul De Godewarsvelde. Le taulier. Alain Souchon se balade sur La côte d’Opale, romantique et de bonne humeur, puis se pique au jeu, en famille, entraînant ses deux fils Pierre & Ours sur « la bonne voie », résolument optimiste : Perds pas le Nord. Comme eux, Maxime Le Forestier a « dépatoisé » une autre pépite, Tu n’es qu’un employé. Une chanson « sociale » qui dit le désarroi de celui qui, même un temps, oublie ses racines. Dans son français léché et sensible, Maxime lui donne une force émouvante : « Ne te prends pas pour un autre. Et si tu veux réussir, travaille, travaille… ». L’irrésistible Yolande Moreau chante quant à elle Les Tomates en compagnie de Franck Vandecasteele de l’incontournable groupe Marcel & son Orchestre.
Et on fouille, on fouille encore dans le patrimoine, jusqu’à cette rengaine joyeuse et pleine d’espoir : Mademoiselle from Armentières, jadis célébrée par Line Renaud et chantée ici par cinq Miss du Nord. Cinq Miss. Toutes du nord ! Iris Mittenaere (Miss Universe 2016), Elodie Gossuin (Miss Europe 2001), Maëva Coucke (Miss France 2018), Camille Cerf
(Miss France 2015) et Rachel Legrain-Trapani (Miss France 2007). Elles s’amusent et se complètent dans ce texte
simple et plein d’entrain. C’est la première fois, la toute première fois, que des Miss chantent ensemble. Et comment !
Il est donc riche, ce patrimoine. Et Salvatore Adamo prend tellement de précautions avec Le p’tit quinquin qui avec
les générations est devenue bien plus qu’une simple berceuse. Accompagné par le prodigieux Hakob, l’acteur Guy
Lecluyse dit les couplets des Corons avec tant de sincérité qu’il faut bien se rendre à l’évidence, au fil de ces chansons :
c’est un album « chic » qu’on tient ici. Oui, chic et Ch’ti, c’est possible ! Voilà tout le savoir-faire de Dominique Blanc-Francard qui le réalise. La talentueuse Camille Lou nous enchante sur Un clair de lune à Maubeuge initialement interprétée par Bourvil. Les emblématiques Fatals Picards nous amusent sur I bot un d’mi. Les gens du nord, chantent Enrico Macias et Pauline, indémodable, éternel, ont dans les yeux… Les gens du nord n’est pas une chanson, ici, c’est un hymne. Tout est dit.
Et puis… On croit que tout est dit. Sauf que, même en cherchant bien, même en faisant les fonds de tiroirs, on n’a rien trouvé, pas la moindre ritournelle, sur… la braderie de Lille. Une fête pour laquelle des millions de « bradeux » viennent de toute l’Europe, un rite qui remonte au moyen-âge, et pas un refrain à reprendre tous ensemble, le premier week-end de septembre !
Il fallait remédier à cela, et c’est évidemment Le Raoul Band qui l’a fait. La joyeuse troupe qui perpétue l’esprit et les chansons de Raoul de Godewarsvelde. À la braderie est leur nouveau titre, illico entré dans le capital des petits trésors du Nord. Ben chic, alors !