Sécurité : mobilisation de l’État et de la Ville de Lyon pour la Fête des Lumières

L’État, en lien étroit avec la Ville de Lyon, organisateur de la manifestation, a mis tout en oeuvre pour que la fête des Lumières se déroule pendant 4 jours dans des conditions de sécurité renforcée. Le dispositif de l’an passé a fait ses preuves et sera reconduit avec quelques adaptations liées aux modifications de périmètre. Ainsi, plus de 1 500 personnels de sécurité et de secours relevant de la Ville, du SDMIS et de l’État seront engagés.

En périphérie et en appui des organisateurs, les policiers assureront la sécurisation des accès avec des patrouilles déployées et des contrôles aléatoires. 67 points d’entrées ou/et sorties seront identifiés : 41 points entrée-sortie et 26 points de sortie uniquement. Au sein du périmètre, des patrouilles mobiles seront privilégiées et des moyens lourds d’intervention spécialisés (RAID , BRI, BAC) seront prépositionnés.
300 policiers du Rhône bénéficieront de l’appui de 450 personnels des forces mobiles. Dans le cadre de l’opération Sentinelle, près de 200 militaires seront déployés à l’extérieur du périmètre, une présence renforcée par rapport à l’an dernier.

Dans le cadre de la nouvelle loi anti-terroriste, le préfet a délivré aux forces de l’ordre les autorisations nécessaires pour permettre toutes fouilles, contrôles et ouvertures de coffres, de sacs et de véhicules à l’intérieur du périmètre et à sa périphérie. Le parquet, de son côté, a délivré les réquisitions appropriées, notamment pour effectuer des contrôles d’identité en cas de nécessité. 160 pompiers seront mobilisés chaque soir et renforcés par 80 bénévoles et personnels médicaux de la Croix-Rouge et du Samu. 10 postes de secours seront tenus par la Croix-Rouge. Les pompiers tiendront 8 casernes déportées. 4 postes médicaux avancés seront activés. Ces moyens de secours et de sécurité seront organisés dans le cadre d’un plan ORSEC spécifique que le préfet vient de signer.

L’armée de l’Air apportera son soutien en mettant à disposition un drone d’observation pour surveiller l’ensemble de la zone pendant la durée de l’événement. Un renvoi d’images sera directement opéré vers le COD (Centre opérationnel départemental) de la préfecture.

L’ensemble de ce dispositif a été organisé en parfaite coordination avec Georges KEPENEKIAN, Maire de Lyon et ses équipes. La Ville de Lyon pour sa part mobilisera 220 agents municipaux et qui emploiera plus de 200 agents de sécurité pour assurer des contrôles visuels systématiques (sacs et manteaux) aux points d’entrée du périmètre.
___________________________________________________________________________


Pas de commentaires

Ecrire un commentaire
Pas encore de commentaire Soyez le premier à commenter cet article

Ecrire un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée
Tous les champs marqués d'un '*' sont à remplir obligatoirement*