Michel Sardou

Site officiel de Michel Sardou www.michelsardou.artiste.universalmusic.fr

Page Facebook de Michel Sardou www.facebook.com/MichelSardouOfficiel

Michel Sardou est né le 26 janvier 1947 dans le 17e arrondissement de Paris. Chanteur, compositeur, parolier et comédien français, Michel Sardou connaîtra ses premiers succès au début des années 70. Après cinquante ans de carrière et plus de 90 millions de disques vendus, Michel Sardou est considéré comme l’un des plus grands artistes français de tous les temps.

Les débuts de Michel Sardou

Durant, sa jeunesse, le jeune Michel Sardou passe son temps à suivre ses parents dans les différents cabarets où ils se produisent. Très vite, il se passionne pour le monde du spectacle, dont en est issue la majeure partie de sa famille. C’est ainsi qu’au début des années 50, Michel Sardou commence à se produire dans différentes salles de Montmartre. C’est aussi pendant cette période qu’il rencontre celle qui deviendra sa femme, la danseuse Françoise Pettré. Durant la deuxième partie des années 60, Michel Sardou fera une apparition au cinéma dans “Paris brûle-t-il ?” mais ce sera aussi à ce moment-là, en 1965, qu’il signera son premier contrat avec la maison de disque Barclay Records. S’en suivront plusieurs 45 tours, ne rencontrant pas un grand succès mais lui permettant de passer à la télévision et de se faire connaître dans le monde de la musique. Il faudra attendre deux ans et 1967, pour voir la carrière de Michel Sardou se lancer réellement avec la sortie du titre “Les Ricains”. Très rapidement controversée, la chanson qui met en avance un devoir de reconnaissance envers les Etats-Unis, sera même interdite de diffusion par le Générale de Gaulle ! Néanmoins, cela n’empêchera pas Michel Sardou d’acquérir une notoriété un peu plus grande. Jusqu’en 1970, Michel Sardou enchaîne les 45 tours, mais ces derniers ne rencontrent pas le succès espéré. C’est alors qu’Eddie Barclay, patron de la maison de disque du même nom, décide de résilier son contrat. Pas abattu, Michel Sardou décide du coup, avec deux collaborateurs, de monter son propre label qui produira ses disques, Tréma.

Le chemin de la gloire

Son premier vrai succès, Michel Sardou va l’acquérir en 1970, avec l’album “J’habite en France”. Il s’agit là du premier succès radiophonique et commercial du chanteur, qui s’installe en tête des différents classements musicaux. L’année suivante, sort l’album “Le Rire du sergent” qui devient rapidement un succès et Michel Sardou monte pour la première fois sur la scène de l’Olympia. Jusqu’en 1974, les albums et les succès vont s’enchaîner pour Michel Sardou (“Le Surveillant général”, “La Maladie d’amour”…). Cette même année 74, il se produit pour la seconde fois à l’Olympia. Le 45 tour suivant, “Le France”, sorti en 1975, sera un vrai succès pour Michel Sardou, puisque ce dernier s’écoulera à plus d’un million d’exemplaires. L’année 1976 sera du même acabit pour lui, avec la vente d’un million d’exemplaires de l’album “La Vieille”. Après une année 77 difficile pour Michel Sardou, durant laquelle il a essuyé un bon nombre de critiques, le succès revient en 1978 avec l’album “Je vole”. Avec cet album Michel Sardou bat tous ses records de vente. Les deux années suivantes verront Michel Sardou sortir deux autres albums, “Verdun” et “Victoria”, qui lui permettront de rester un artiste de premier plan.

Michel Sardou un artiste reconnu

C’est durant les années 80 que Michel Sardou atteint des sommets de notoriété. L’album de 1981, avec les titres phares “Les Lacs du Connemara” et “Etre une femme”, est un véritable carton et affiche des ventes record. Pendant cette période, Michel Sardou enchaîne les représentations et est régulièrement cité comme artiste préféré des Français. Jusqu’en 1987, Michel Sardou parait plus apaisé, écrivant des textes moins dénonciateurs. C’est cette année-là qu’il sera reconnu par toute la profession en recevant la Victoire de la musique de la meilleure chanson pour “Musulmanes”. L’année suivante, il vend plus d’un million d’exemplaires de son 45 tours, “La même eau qui coule”. Michel Sardou entame alors une tournée qui se soldera par une Victoire de la musique puisque ce dernier a réuni le plus grand nombre de spectateurs. A noter que la même année, il participe à la première tournée des Enfoirés en faveur des Restos du Coeur. L’album “Le Privilège”, sorti en 1990 et qui se vend à plus d’un million d’exemplaires, lui offre une tournée, ainsi qu’une Victoire de la musique du meilleur interprète masculin. Néanmoins, durant ces années 90, Michel Sardou parait plus en retrait, plus discret. Jusqu’en 1999, il enchaîne les albums qui connaissent un succès limité. Cela ne l’empêche pas de continuer à se produire sur scène. D’ailleurs, durant l’année 1995, il entame une tournée qui le verra se produire à 113 reprises sur la scène de l’Olympia ! Il remportera une nouvelle Victoire de la musique pour le plus grand nombre de spectateurs réunis durant cette tournée. En 2001, Michel Sardou sort l’album “Français” et à la fin de la tournée issue de l’album, il annonce qu’il veut mettre un terme à sa carrière de chanteur.

La nouvelle facette de Michel Sardou

Au début des années 2000, Michel Sardou semble s’effacer du monde de la musique, pour se rapprocher de celui de théâtre. Jusqu’en 2004, il enchaîne les pièces de théâtre dans son propre théâtre de la Porte-Saint-Martin mais les critiques à son égard son plutôt mitigées. Après avoir notamment parrainé la Star Academy, il sort un nouvel album, “Du plaisir” et entame une nouvelle tournée au Palais des Sports de Paris, à l’Olympia mais aussi au Canada, en Belgique et en Suisse ! Le succès est total et l’album dépasse les 1,2 million d’exemplaires vendus. Deux ans plus tard, il sort son premier double album “Hors format”, qui se vend à 400 000 exemplaires. En marge de ses représentations, Michel Sardou continue sa carrière de comédien et se produit régulièrement sur les planches de son théâtre et entame même une tournée avec sa troupe ! Jusqu’en 2014, il sort de nouveaux albums et continue ses tournées, notamment au Palais des Sports de Paris, où il devient l’artiste français s’étant le plus produit dans cette salle et ayant réuni le plus grand nombre de spectateurs ! A la suite de problèmes de santé, Michel Sardou déclare vouloir faire une pause dans l’univers de la musique. L’actualité 2014 de Michel Sardou se résume à sa participation dans la pièce de théâtre, “Si on recommençait”, à la Comédie des Champs-Elysées. C’est aussi lui qui signe entièrement la bande originale du film “La famille Bélier”, d’Eric Lartigau, sorti en décembre.

Anecdotes sur Michel Sardou

  • En 1964, Michel Sardou est âgé de dix-sept ans et après avoir passé la première partie de son bac, il décide de partir vivre au Brésil pour y monter une boite de strip-tease. Heureusement pour lui et pour nous, son père le rattrapera à l’aéroport !
  • Au tout début de sa carrière, Michel Sardou est passé dans une émission de télévision, devant un jury composé notamment de Jean Yanne. A la fin de sa prestation, ces derniers lui diront qu’il n’a aucun avenir dans la chanson.
  • L’année 77 voit Michel Sardou essuyer un bon nombre de critiques dû à ses prises de position dans ses chansons. Une bombe sera même retrouvée dans la chaufferie d’une des salles de concert où il devait se représenter !