Michel Fugain

Site officiel de Michel Fugain : www.pluribuslive.com

Page Facebook de Michel Fugain : www.facebook.com/michel.fugain

Michel Fugain est né le 12 mai 1942 à Grenoble. Chanteur, compositeur et interprète français, en trente ans de carrière, Michel Fugain a écrit, composé et interprété quelques chansons qui sont devenues de véritables tubes comme “Fais comme l’oiseau” et “Une belle histoire”.

Les débuts de Michel Fugain

La carrière artistique de Michel Fugain a démarré par un coup de coeur. Un coup de coeur pour “la nouvelle vague”, mouvement du cinéma français dans les années 50 qui ont vu émerger des réalisateurs tels que Jean-Luc Godard, François Truffaut et Claude Chabrol. Alors qu’il travaillait pour un ciné-club, c’est une tournée organisée par celui-ci qui va le convaincre qu’il est fait pour le monde du spectacle. Michel Fugain décide alors de monter à Paris et devient assistant du réalisateur Yves Robert. En 1964, alors qu’il est inscrit au cours Furet, un camarade de promotion lui annonce qu’il vient de signer un contrat chez la maison de disque Barclay, il s’agit de Michel Sardou. Ce dernier lui propose de le rejoindre sur le label et c’est ainsi que Michel Fugain se retrouve comme compositeur d’édition chez Barclay ! Il commence à écrire ses premiers textes et est interprété par des artistes comme Hervé Vilard et Dalida. En 1966, Michel Fugain sort son premier disque mais son premier succès interviendra l’année suivante avec le titre “Je n’aurais pas le temps”. Le succès est tellement grand que c’est à lui que l’on demandera de composer l’hymne officiel des Jeux Olympiques d’Hiver de Grenoble de 1968 ! L’année suivante, il fait son premier passage en tant que vedette à l’Olympia et décide, dans la foulée, de faire une pause dans sa carrière.

Michel Fugain et Big Bazar

Après une pause d’un an, Michel Fugain fait son grand retour en 1970 avec la comédie musicale “Un enfant dans la ville”. Deux ans plus tard, en pleine période post-soixante-huitarde, il décide de monter une troupe, Big Bazar. Composée de onze chanteurs, musiciens, danseurs et de quinze personnes chargées de l’organisation, la troupe va traverser toute la France durant quatre ans et égrener quelques chansons incontournables comme “la Fête” et “Tout va changer”, qui vont rencontrer un immense succès. Mais très vite, le paysage musical français va changer avec l’arrivée du mouvement punk. Trop décalés, Michel Fugain et les membres de la troupe décident alors d’arrêter. Amoureux de la scène et pas pour autant désabusé, Michel Fugain décide d’organiser une énorme fête populaire au Havre, réunissant plus de 800 artistes devant plus de 50 000 spectateurs. Un disque en découlera, comportant le célèbre titre “Chiffon rouge” et Michel Fugain prolonge le plaisir durant deux ans avec la “Compagnie Michel Fugain”. Durant la fin des années 70, il s’installe à Nice, monte un atelier-école puis se lance dans une émission de télévision, “Fugue à Fugain”.

Le contre coup de Michel Fugain

Au début des années 80, Michel Fugain prend du recul, prend de nouveau une pause et décide de s’installer aux Etats-Unis. Michel Fugain est en faite un peu désabusé à cause de l’image du leader de Big Bazar, qui lui colle à la peau. Il ne sait pas comment s’en débarrasser et certaines personnes du métier le considèrent même comme un chanteur dépassé ! Il fait son retour à la chanson en 1985 avec le 45 tours “La Fille de Rockfeller”, qui devient rapidement un succès. Trois ans plus tard, il sort un nouvel album, “Des Rêves et du vent”, qui s’écoule à plus de 100 000 exemplaires. Remotivé par ce succès, Michel Fugain décide de sortir un nouvel album dans la foulée, “Un café et l’addition” et après un passage à l’Olympia en 1990, il change totalement sa prestation scénique et repart sur les routes de France.

Le renouveau de Michel Fugain

Fort de sa dernière tournée qui l’a vue arpenter les routes de France, Michel Fugain revient en 1992 avec l’album “Sucré-salé”. Considéré comme l’album de la maturité, la critique ira même jusqu’à dire que cet album révèle les talents d’interprète de Michel Fugain ! S’en découlera un nouveau passage à l’Olympia, un passage au printemps de Bourges et une tournée dans toute la France qui le verra se produire plus de 150 fois ! En 1995, après avoir signé chez EMI, il sort un nouvel album, “Plus ça va”. Mais Michel Fugain aime la scène, il l’adore même. C’est ainsi que l’année suivante il repart en tournée (encore une fois !) et se produit 200 fois, dont au Casino de Pairs et aux Francofolies. A la fin des années 90 et au début des années 2000, il va sortir deux albums, “De l’air” et “Encore”. Fidèle à son répertoire, Michel Fugain consolide son noyau dur de fans. Mais un drame va venir frapper le chanteur en ce début de millénaire. Sa fille Laurette, âgée de 21 ans, meurt des suites d’une leucémie et Michel Fugain va traverser une période très difficile durant trois ans. Il reviendra en 2005 dans une émission de télévision qui lui sera consacrée.

L’actualité récente de Michel Fugain

Il faudra attendre 2007 pour voir Michel Fugain sortir un nouvel album, “Bravo et Merci”, en hommage aux nombreux compositeurs qui l’ont beaucoup aidé durant sa carrière. En 2011, il sort deux mini album, “Printemps” et “Ete”, qui seront suivis d”un double album en 2012, “Bon an, mal an”. Le double album se vend de partout en Europe et au Canada, et fait un carton. Voulant toujours faire plaisir et aider si possible, Michel Fugain chante, en 2013, sur le single caritatif “Je reprends ma route” en faveur de l’association Les voix de l’enfant.



Pas de commentaires

Ecrire un commentaire
Pas encore de commentaire Soyez le premier à commenter cet article

Ecrire un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée
Tous les champs marqués d'un '*' sont à remplir obligatoirement*