Jacques Dutronc

Site officiel de Jacques Dutronc

Jacques Dutronc est né le 28 avril 1943 à Paris. Chanteur, compositeur et acteur français de renom, il connaîtra son premier succès avec le tube “Et moi, et moi, et moi” et démarrera sa carrière au cinéma en 1973, dans le film “Antoine et Sébastien”. Mari de Françoise Hardy et père de Thomas Dutronc, Jacques Dutronc est considéré comme l’un des artistes français les plus doués de sa génération.

Les débuts de Jacques Dutronc

Le goût de la musique, Jacques Dutronc l’a acquis grâce à son père, pianiste amateur. Très vite, le petit Jacques prend des cours de piano et de violon et commence à fréquenter le Golf-Drouot, temple du rock français. C’est à ce moment-là qu’il prend un coup de coeur pour la guitare et commence à apprendre à y jouer en autodidacte. Maîtrisant l’instrument très aisément, il commence à jouer dans le groupe “El Toro et les Cyclones”. Son talent est très vite repéré et Dutronc écrit un texte pour le groupe “Fantômes”, qui deviendra un succès, “Fort Chabrol”. Françoise Hardy, celle qui deviendra sa femme, reprend le titre qui devient “Le Temps de l’amour” et connaît son premier succès. Pendant cette période Dutronc devient le leader de son groupe et s’en occupe même comme un vrai manager. Il continu aussi d’écrire pour Françoise Hardy et Jacques Wolfsohn, son producteur, lui fait passer les paroles d’une chanson écrite par Jacques Lanzmann, patron du magazine Lui. Jacques Dutronc doit en composer la musique afin qu’elle soit interprétée par un autre chanteur, Benjamin. Les essais ne sont pas concluants et la meilleure version de la chanson reste celle de Dutronc.

La carrière musicale de Jacques Dutronc

Jacques Dutronc démarre réellement sa carrière musicale en 1966. Cette année-là il sort son premier 45 tours, “Et moi, et moi, et moi”, qui devient très rapidement un grand succès avec plus de 300 000 exemplaires vendus ! La même année, l’album “Et moi, et moi, et moi” se vend à un million d’exemplaires et devient disque d’or. Les tubes s’enchaînent, “Les Cactus”, “Les Plays-Boys” ou encore “J’aime les filles” et en 1968 la chanson “Il est cinq heures, Paris s’éveille” devient l’un de ses plus grands tubes. L’année suivante sera du même acabit pour Dutronc et les titres “A tout’berzingue”, “L’Aventurier” et “L’Hôtesse de l’air” seront aussi de francs succès.

Les années 70 verront Jacques Dutronc continuer à enregistrer des chansons et retrouver ses talents d’écriture. Après la sortie du 45 tours “Le Fond de l’air est frais”, Dutronc enregistre les succès “A la vie, à l’amour”, “La France défigurée” ou encore “Le Testamour”. Durant cette période, il chante aussi les génériques de la série télévisée Arsène Lupin, avec lesquelles il connaîtra un grand succès. Il fait aussi la connaissance de Serge Gainsbourg et lui écrit de nombreux titres comme “L’Amour prison” et “L’île enchanteresse”.

Durant les années 80, trois albums, “Guerre et pets”, “C’est pas du bronze” et “CQFD…utronc” vont sortir consécutivement et lui rapporter un disque d’or. Durant cette période, il fait son retour sur scène au Casino de Paris et sort un nouvel album “Brèves Rencontres”, qui semble faire resurgir la “Dutronmania”.

Le dernier album de Jacques Dutronc, “Madame l’existence”, sorti en 2003, s’est vendu à plus de 100 000 exemplaires et lui a permis de rafler son quatrième disque d’or. Il faudra attendre sept ans et 2010, pour revoir Dutronc monter sur scène et entamer une dernière tournée dans tous les zéniths de France. Cette même année, il est élu 40e personnalité préférée des Français, toutes professions confondues.

Jacques Dutronc l’acteur

En plus de sa carrière de chanteur et de compositeur, Jacques Dutronc a aussi eu une carrière cinématographique remplie. Démarrée en 1973 dans le film “Antoine et Sébastien” de Jean-Marie Périer, sa carrière connaîtra un premier succès l’année suivante avec le film “L’important c’est d’aimer” d’Andrzej Zulawski. La récompense suprême interviendra en 1991 lorsqu’il remporta le César de meilleur acteur pour sa performance dans le film “Van Gogh” de Maurice Pialat. Des rôles, plus récents, comme dans “Merci pour le chocolat” (2000) ou “Embrassez qui vous voulez” (2001), vont permettre à Jacques Dutronc d’être encore considéré comme un vrai acteur. Son dernier film en date étant “Les Francis” de Fabrice Begotti, sorti en 2014.

Françoise Hardy et Jacques Dutronc

Peut-on parler de Jacques Dutronc sans évoquer Françoise Hardy ? Impossible. Dans une époque où l’on parle de plus en plus de divorce et de moins en moins de mariage, le couple Dutronc – Hardy fait office de dernier rempart à la séparation. Alors qu’ils se sont connus au début des années 60, les deux amoureux ne se sont jamais séparés. Tous deux artistes français reconnus, ils ont parfois vécu leur histoire d’amour à distance, ne se voyant que quelques jours par mois. Malgré quelques crises de jalousie, les deux personnages ont aussi forgé des liens d’amitié très forts dont Françoise Hardy s’en ai toujours réjoui : “C’est magnifique de devenir la meilleure amie de son mari”.

Thomas le fils de Jacques Dutronc

Le couple Jacques Dutronc – Françoise Hardy donnera naissance à Thomas Dutronc, le 16 juin 1973 à Paris. Très vite, le petit Thomas prend goût à la musique et collabore avec son père sur l’album “Brèves Rencontres”. Compositeur reconnu, il écrit pour sa mère, son père, mais aussi pour d’autres artistes comme Henri Salvador. Son premier album “Comme un manouche sans guitare” sort en 2007 et lui rapporte un disque d’or ! Chanteur et compositeur de talent, il rejoint la troupe des Enfoirés en 2009.

Jacques Dutronc et les Vieilles Canailles

On le sait, durant sa carrière, Jacques Dutronc a eu deux grands amis eux aussi chanteur, Johnny Hallyday et Eddy Mitchell. Les trois compères ont régulièrement partagé les mêmes scènes, joués ensemble sur plusieurs musiques et même partagé les émissions de télévision. Très récemment, ils se sont tous les trois retrouvés autour d’un projet commun, les Vieilles canailles. Les trois monstres de la chanson française se sont en effet retrouvés sur scènes pour six représentations exceptionnelles, du 5 au 10 novembre 2014, sur la scène de Paris Bercy.


Tags assigned to this article:
Années 60Années 70Années 80ChanteurFrançais