Françoise Hardy

Site officiel de Françoise Hardy : www.francoise-hardy.com

Page Facebook de Françoise Hardy : www.facebook.com/francoisehardyofficiel

Françoise Hardy, de son vrai nom Françoise Madeleine Hardy, est née le 17 janvier 1944 à Paris. Chanteuse, auteur et compositrice française, elle rencontra un succès immédiat à l’âge de 18 ans. Grâce à ses mélodies mélancoliques facilement reconnaissables et sa relation avec le chanteur Jacques Dutronc, François Hardy s’est fait un nom dans la musique française.

Les débuts de Françoise Hardy

Dès son plus jeune âge, Françoise Hardy apparaît comme quelqu’un de sentimental et complexé, notamment dû à des relations amoureuses. C’est alors qu’elle se réfugie dans les chansons qu’elle entend passer à la radio. C’est d’ailleurs comme cela qu’elle va découvrir le rock à 17 ans et demander une guitare en guise de cadeau après la réussite de son bac. Elle s’entraîne et apprend à jouer seule, puis se met à rêver d’un métier lié au monde de la musique. Elle décide alors de s’inscrire au Petit Conservatoire de la chanson de Mireille et commence à entrer en contact avec différentes maisons de disque. C’est alors qu’elle décroche un rendez-vous avec Vogue, la maison de disque de Johnny Hallyday notamment et peu de temps après, en novembre 1961, elle signe son premier contrat. S’en découlera un premier 45 tours, sorti en avril 1962 et rencontrant un bon succès auprès de la jeunesse.

Un succès immédiat

Moins d’un an après avoir signé son premier contrat avec Vogue, Françoise Hardy sort un deuxième 45 tours “Tous les garçons et les filles”, qu’elle avait chanté peu au paravent dans une émission de télévision. La chanson fait un carton, passe en boucle sur les ondes radio et devient un succès incontournable. Quelques semaines après sa sortie, le 45 tours s’est déjà écoulé à plus de 500 000 exemplaires et Françoise Hardy se retrouve propulsée en couverture des différents magazines. Paris Match l’a qualifiera même “d’idole de la chanson” en janvier 1963 ! Portée par le succès, Françoise Hardy se voit proposer deux rôles au cinéma et participer au concours de l’Eurovision où elle terminera cinquième. Après plusieurs tournées et galas, elle se produit pour la première fois sur la scène de l’Olympia, durant huit semaines, en compagnie de Richard Anthony pour “Musicorama”. A la fin de l’année ce deuxième 45 tours dépasse les uns million d’exemplaires vendus et Françoise Hardy s’exporte dans le monde, allant de l’Italie au Japon, en passant par le Canada et le Danemark. Les succès s’enchaînent, cette dernière devient une égérie de mode, collaborant avec les plus grands couturiers comme Yves Saint Laurent ou Paco Rabanne et continue de s’exporter toujours plus dans différents pays. Elle continue aussi sa carrière d’actrice et joue de plus en plus au cinéma. Françoise Hardy est devenue incontournable et tous les artistes se l’arrachent. En 1966, après une tournée estivale dans toute l’Europe, Françoise Hardy se voit offrir un rôle dans le film “Grand Prix”, qui va lui permettre de s’exporter aux Etats-Unis. En effet MGM, boite de production du film à passer un accord avec Vogue pour permettre la diffusion des titres de Françoise Hardy sur les ondes américaines. Elle va alors écumer les plateaux de télévision américains dans le cadre de la promotion du film. L’année suivante, elle va se mettre en couple avec l’acteur et chanteur Jacques Dutronc. Cependant, les deux tourtereaux se retrouvent souvent séparés et Françoise Hardy qui vit mal cette situation va l’a retranscrire dans les textes de ses chansons. Elle enchaînera aussi les concerts et prendra part à une tournée africaine en compagnie de Jean-Jacques Debout.

Françoise Hardy une artiste internationale

Au début de l’année 1968, Françoise Hardy multiplie les représentations dans les universités anglaises puis se rend en Afrique du Sud pour une tournée exceptionnelle. Voyant sa notoriété au sommet dans le monde entier, elle décide d’enregistrer des nouveaux morceaux en anglais, en italien et en allemand. Cette année-là, Françoise Hardy laisse entrevoir son désir de délaisser la scène au profit du disque. La révolte étudiante durant cette période l’incitera à prendre cette décision. Pour son album suivant, sorti en 1969, Serge Gainsbourg lui écrit ce qui deviendra l’un des ses plus grands succès, “Comment te dire adieu ?”. Ce titre lui permet de se produire à plusieurs reprises à la télévision et cette dernière commence à s’intéresser à l’astrologie, qui l’accompagnera jusqu’à aujourd’hui encore. Les années 70 démarrent et jusqu’en 1973, Françoise Hardy va en tout sortir pas moins de quatre albums, dont un en anglais, et trois 45 tours ! Cependant, après qu’elle est rompue son contrat avec la maison de disque Vogue, elle en signe un nouveau avec WEA. C’est à ce moment précis qu’elle décide de changer de registre et s’entoure de célèbres compositeurs comme Michel Berger. S’en découlera l’album “Message personnel”, qui rencontrera un grand succès. En 1978, le disco s’installe petit à petit et Françoise Hardy sort trois nouveaux albums aux sons plutôt funky. Elle se marie avec Jacques Dutronc et continue l’astrologie dans une émission de radio, “Entre les lignes, entre les signes”.

Françoise Hardy change de style

Nous sommes au début des années 80 et Françoise Hardy sort un nouvel album, “Quelqu’un qui s’en va”. Mais ce qui va réellement marquer le début de cette décennie, c’est le changement de style de cette dernière. La silhouette ne change pas mais les cheveux sont coupés plus court. S’en suivront deux 45 tours qui sortiront dans la foulée en 1984 et 1986. A quarante ans passés et plus de 26 ans de carrière, Françoise Hardy ne se voit plus continuer à chanter et annonce que l’album “Décalages” sera son dernier. Alors que c’est elle qui a composé toutes les chansons, l’album devient disque d’or en à peine quelques semaines ! Ne voulant pas rompre avec le milieu de la musique, elle compose des chansons pour différents artistes comme Julien Clerc et Patrick Juvet, participe à de nombreuses émissions de télévision et continue son activité liée à l’astrologie.

Françoise Hardy de retour à la chanson

Au tout début des années 90, par l’intermédiaire de Fabrice Nataf et Etienne Daho, qui incite Françoise Hardy à reprendre la chanson, cette dernière signe un contrat avec Virgin. L’album retour, “Le Danger”, sort en avril 1996 et ne rencontre qu’un succès d’estime malgré les bonnes critiques de la presse. Quatre ans plus tard, alors qu’elle était restée muette jusque là, elle sort un nouvel album, “Clair-obscur”, sur lequel on retrouve son fils Thomas et son mari. L’album connaît un grand succès est remporte rapidement un disque d’or. Retour réussi donc pour Françoise Hardy qui, en 2004, va se voir remettre le prix d’artiste interprète féminine de l’année aux Victoires de la Musique. Pour la qualifier, le mot icône à remplacer celui d’idole et Françoise Hardy est dorénavant considéré comme une référence dans son domaine, que ce soit en France, en Allemagne ou bien au Québec. Deux ans plus tard, elle se voit remettre la Grande Médaille de la Chanson française et sort un nouvel album certifié disque de platine. En 2007, elle publie ses mémoires et révèle certains aspects de sa vie privée et professionnelle. Le livre se vendra tellement bien qu’il figurera durant trois mois en tête des ventes ! En 2011, après cinquante ans de carrière elle signe un nouveau contrat pour deux nouveaux albums qui lui permettront de marquer le coup. Au moment de ses 70 ans, en 2014, elle dit ne plus avoir d’inspiration pour écrire des chansons. Très récemment, début 2015, elle annonce que son nouvel ouvrage sera publié pour mars, dans lequel elle reviendra sur son parcours, ses amours mais aussi sur la maladie et la vieillesse.

Françoise Hardy et l’astrologie

On le sait, l’autre grande passion de Françoise Hardy, à part la chanson, c’est l’astrologie. Durant le début des années 80, alors qu’elle ne se voit plus chanter, elle met sa notoriété nationale et internationale au profit de l’astrologie. C’est ainsi qu’elle parcourt les plateaux de télévision et les émissions de radio afin d’expliquer sa vision de l’astrologie. Elle rencontre ensuite Jean-Pierre Nicola, avec qui elle va animé une émission hebdomadaire de radio sur RMC autour de ce sujet. Après avoir repris la chanson, l’astrologie va une nouvelle fois pointer le bout de son nez à la fin des années 90. En effet, après la sortie de plusieurs ouvrages et sa collaboration dans plusieurs revues spécialisées, elle va animer durant cinq ans, une rubrique quotidienne sur l’astrologie sur la radio RFM.