France Gall

France Gall
France Gall années 60
france gall

Site consacré à France Gall : www.francegall.net

Compte Twitter : @FranceGallNet

France Gall, de son vrai nom Isabelle Geneviève Marie Anne Gall, est née le 9 octobre 1947 à Paris. Chanteuse française de grand talent, elle connut un passage à vide à la fin des années 60, jusqu’à sa rencontre avec Michel Berger. Sa carrière connaîtra alors un regain de popularité et sera remplie de succès pendant plus de vingt ans.

France Gall ses débuts dans les années 60

Issue d’une grande famille de musicien, père, mère et oncle, Isabelle Gall côtoie de grands artistes (Claude Nougaro, Marie Laforêt…) dès son plus jeune âge. “Babou”, son surnom toujours d’actualité donnée par sa famille, commence la musique avec ses deux frères jumeaux vers quatorze ans. C’est durant l’été 1963, que Isabelle Gall commence à enregistrer quelques chansons, dont son père, Robert Gall, remettra les bandes à Denis Bourgeois, directeur artistique chez Phillips. Isabelle signe son premier contrat mais la maison de disque lui pose une contrainte. Pour ne pas faire d’ombre à Isabelle Aubret, vedette de l’époque, Isabelle Gall doit changer de prénom. C’est alors que naît France Gall. “Maintenant c’est France Gall, c’est exactement moi !”, déclarera-t-elle.
C’est donc cette même année 1963 que les premières chansons de France Gall passent pour la toute première fois à la radio. Le titre “Ne sois pas si bête” obtient un certain succès, mais son directeur artistique Denis Bourgeois propose à Serge Gainsbourg, appartenant à la même maison de disque, d’écrire des chansons pour “Babou”. Le succès est immédiat et France Gall se retrouve quelques semaines après en tête des hits parade. A la suite de cela, de nombreux autres compositeurs vont écrire des chansons, qui s’inscriront dans le patrimoine de la chanson française, pour France Gall (Joe Dassin, Jean-Michel Rivat ou encore Guy Magenta). En 1965 sort le titre “Sacré Charlemagne”, écrit par son père et qui connaît un succès immédiat l’année suivante avec deux millions d’exemplaires vendus. L’année suivante, en 1966, ce sera le début de la traversée du désert pour France Gall. Elle décide de partir en Allemagne pour enregistrer ses prochains morceaux qui n’auront pas le succès escompté. Deux ans plus tard, elle retrouve ses collaborateurs français et enregistre un nouveau disque, qui malheureusement pour elle sera balayé par les évènements de mai 68. La même année elle décide de rompre son contrat avec Denis Bourgeois pour voler de ses propres ailes. La jeune chanteuse enchaînera alors les chansons au succès très limité jusqu’en 1973.

France Gall à l’eurovision

En 1965, France Gall est sélectionnée pour représenter le Luxembourg au Concours Eurovision de la chanson. Accompagnée de Serge Gainsbourg pour les répétitions, elle choisira le titre “Poupée de cire, poupée de son”. Lors de ces répétitions, un incident éclate entre l’orchestre, qui doit accompagner les participants du concours, et Serge Gainsbourg. Un compromis sera finalement trouvé et France, qui a assisté à l’incident, sera déstabilisée au moment de monter sur scène. La chanson étonne les 150 millions de téléspectateurs et France Gall remporte le concours. Le succès est mondial, le titre est enregistré en trois langues différentes et une société fabrique même une poupée à l’effigie de la chanteuse !

France Gall et Michel Berger

Un jour de 1973, France Gall entend à la radio la chanson “Attends-moi”, interprétée par Michel Berger. C’est le coup de foudre, France Gall est subjuguée ! C’est alors que durant une émission de télévision elle demande à Michel Berger de lui donner son avis par rapport à ses futures chansons qu’elle veut sortir. De cette demande découlera, un an après, une collaboration entre les deux artistes. Michel Berger lui écrit une chanson qui deviendra rapidement culte et qui relancera la carrière de France Gall, “La Déclaration d’amour”. De cette rencontre décisive pour sa carrière, elle déclarera : “Ca a transformé mon existence, ma vie. Ça m’a apaisée”. S’en suivront alors une collaboration et un amour inébranlable entre les deux artistes, jusqu’à la mort de Michel Berger en 1992. Jusqu’à son dernier album, “La seule chose qui compte” sorti en 2004, toutes les chansons et les paroles des chansons de France Gall ont été écrites par Michel Berger. Avec plus de 20 millions d’albums vendus et une carrière longue de quarante ans, France Gall est incontestablement l’une des chanteuses françaises les plus reconnues.

France Gall et Jenifer

Durant leur carrière, beaucoup d’artistes ont ou ont voulu rendre hommage à France Gall, en reprenant ses chansons par exemple. C’est le cas de la chanteuse, issue de l’émission de téléréalité “Star Academy”, Jenifer. Cette dernière a, en 2012, sorti un album de reprise des plus grands tubes de France Gall, “Ma déclaration”. Problème, France Gall n’a pas du tout apprécié l’album et l’a fait savoir à Jenifer par le biais de déclarations dans les médias. En effet, elle reproche à la jeune chanteuse de ne pas l’avoir consulté au préalable. L’affaire fait grand bruit dans le monde des médias et Jenifer décide de suspendre la promotion de l’album, ne souhaitant pas poursuivre ce projet.

La comédie musicale de France Gall en hommage à Michel Berger

En novembre 2015, France Gall lancera sa première comédie musicale ! Après des années de silence “Babou” va donc remonter sur scène. Ecrite par elle-même et avec l’aide de Bruck Dawit, la comédie musicale “Résiste” reprend les plus grands succès d’elle et son mari, Michel Berger. L’histoire ? Maggie, une jeune femme qui travaille dans une boite de nuit, rêve de devenir une vraie artiste. De cette comédie musicale France Gall dira : “C’est vraiment sortir de l’ombre à nouveau. Monter en spectacle, revivre les tournées même si je ne vais pas chanter”. D’abord présentée à Paris, la comédie musicale partira en tournée dans toute la France à partir de janvier 2016.


Tags assigned to this article:
Années 60Années 80ChanteuseFrançais

Vous aimerez aussi

Boney M

Avec plus de quarante disques d’or, cinquante disques de platine et cinquante disques de diamant, Boney M s’est imposé comme une figure incontournable du monde de la musique.

The Beatles

The Beatles demeure l’un des groupes de rock les plus populaires de l’histoire de la musique avec près de 2 milliards de disques vendus

Julien Clerc

Avec des millions de disques vendus et ses rythmes mélancoliques et métissés facilement reconnaissables, Julien Clerc apparaît comme l’une des figures incontournables de la chanson française.

Pas de commentaires

Ecrire un commentaire
Pas encore de commentaire Soyez le premier à commenter cet article

Ecrire un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée
Tous les champs marqués d'un '*' sont à remplir obligatoirement*