Eddy Mitchell

Site officiel d’Eddy Mitchell : www.eddymitchell.net

Page Facebook d’Eddy Mitchell : www.facebook.com/EddyMitchellOfficiel

Eddy Mitchell, de son vrai nom Claude Moine, est un acteur, chanteur et parolier français né le 3 juillet 1942 à Paris. Après avoir débuté dans le premier groupe de rock français, il alterne les styles musicaux, allant des ballades au style plus crooner, en passant par la country. Aussi bien connu comme chanteur que comme présentateur à la télévision ou acteur au cinéma, Eddy Mitchell est l’un des artistes français les plus reconnus de sa génération.

Les Débuts d’Eddy Mitchell

Claude Moine, qui deviendra plus tard Eddy Mitchell découvre le rock’n roll à l’âge de onze ans en écoutant “Le King” Elvis Presley sévir de l’autre côté de l’atlantique. Fan de cinéma américain et aussi de bandes dessinées, le jeune Claude va réellement avoir un premier contact avec la musique US en 1958, lors d’un concert de Bill Haley and the Comets. Celui qui va déclencher une vocation de chanteur chez Claude c’est Gene Vincent, chanteur de rock américain des années 60, à qui il rendra souvent hommage dans certaines de ses chansons.

Eddy Mitchell et les chaussettes noires

C’est donc à la fin des années 50 que Claude Moine décide de se lancer dans une carrière de chanteur. Il forme un groupe, d’abord appelé “Eddy Dane et les Danners” puis “Les Five Rocks” et se produit régulièrement sur scène, notamment au Golf-Drouot à Paris. Afin de paraître plus “américain”, Claude change de prénom et choisit Eddy, en hommage à Eddy Constantine. Il change également de nom de famille et Moine devient Mitchell, “ce qui fait plus américain” selon l’intéressé. Au même moment, son ami Jean-Philippe Smet commence à avoir du succès, c’est pourquoi Eddy décide de tenter sa chance auprès des maisons de disque. En novembre 1960, lui et son groupe signent un contrat de trois ans chez Barclay. Le groupe, rebaptisé sans son consentement par Eddy Braclay “Les Chaussettes Noires”, sort son premier disque en janvier 1961. Le groupe connaît son premier succès et devient par la même occasion le premier groupe de rock français ! Par la suite Eddy et son groupe sortiront un super 45 tours et se retrouveront en tête d’affiche du Festival international de Rock’n Roll organisé au Palais des Glaces de Paris, le 18 juin 1961.

La fin des chaussettes noires

En mars 1962, Eddy Mitchell et les différents membres de son groupe sont successivement convoqués pour leur service militaire. Les enregistrements des futures chansons deviennent donc de plus en plus difficiles à mettre en place. Ils enregistrent néanmoins une vingtaine de chansons et quatre autres sous le nom d’Eddy Mitchell : “C’est à nous”, “Quand c’est de l’amour”, “Angel” et “Mais reviens-moi”. Son premier super 45 tours solo sort en novembre et casse le style rock’n roll pour des ballades romantiques. L’année suivante, en 1963, Eddy continue d’enregistrer quelques chansons avec Les Chaussettes Noires et une trentaine d’autres sous son nom. En septembre sort son premier album solo, “Voici Eddy… c’était le soldat Mitchell” et le même mois, il décide de partir à Londres enregistrer son deuxième album “Eddy in London”, qui sortira en décembre. C’est ainsi qu’Eddy Mitchell se produit sur scène à la fois en solo et la fois avec Les Chaussettes Noires. Le 31 décembre 1963, Eddy annonce officiellement sa séparation avec Les Chaussettes Noires, voulant faire cavalier seul.

Eddy Mitchell en solo

La carrière solo d’Eddy Mitchelle débuta avec des évolutions. Evolution dans son répertoire musical qu’il élargit, évolution dans son style vestimentaire, veste chemise et cravate sombre et enfin, évolution dans son jeu de scène. Après le succès de ses deux premiers albums, le succès est de nouveau au rendez-vous avec deux autres albums, “Panorama” et “Toute la ville en parle… Eddy est formidable”, comportant l’un de ses plus grands succès, “Toujours un coin qui me rappelle. Durant cette année 64, Eddy est régulièrement classé 4ème des différents charts français, derrière Johnny Hallyday, Claude François et Richard Anthony. Il se produit aussi régulièrement sur scène avec différents musiciens, dont un certain Jacques Dutronc. L’année suivante, Eddy Mitchell se rapproche du Rhythm’n Blues avec son album “Du rock’n roll au rhythm’n blues”. L’album recevra un accueil en dent de scie malgré dans grands succès comme “Alice” ou “S’il n’en reste qu’un”. Trois ans plus tard, en 1968, Eddy Mitchell sort un nouvel album “7 Colts pour Schmoll”, accompagné d’une bande dessinée où l’on peut y voir Eddy Mitchell et Johnny Hallyday !

La période creuse d’Eddy Mitchell

Les années 70 vont se révéler assez difficiles pour Eddy Mitchell. En effet, jusqu’en 1973, vont se succéder différents albums plus ou moins bien reçus par la critique. Certains diront que le chanteur s’est perdu dans les différents styles musicaux qu’il a abordés, allant de la Bosa Nova à la Pop, en passant par le Hard Rock. Afin de relancer sa carrière, Eddy décide de partir en 1974 à Nashville, capitale de la country et du rock, pour y enregistrer ses futurs albums. Les albums se suivent (“Rocking in Nashville”, “Made in USA”, “Sur la route de Memphis” et “La dernière séance”) et le succès revient, les disques d’or s’enchainent et Eddy Mitchell retrouve un second souffle. A la fin des années 70, il persévère dans le style country rock et rencontre à nouveau le succès avec “Il ne rentre pas ce soir” et “tu peux préparer le café noir”.

Eddy Mitchell le crooner

Les années 80 seront marquées par le style plus crooner d’Eddy, qui rencontrera le succès avec notamment “Couleur menthe à l’eau” ou encore “Le cimetière des éléphants”. Ces années seront aussi marquées par différents concerts et tournées donnés par le chanteur. En effet, il enchaîne les représentations à Paris et en province et jusqu’en 1994 il donne différents concerts selon ses différents styles musicaux. A la fin des années 90, Eddy Mitchell est considéré comme l’une des personnalités les plus importantes et les plus fédératrices du paysage musical français.

La retraite d’Eddy Mitchell

Les années 2000 seront marquées par la retraite musicale d’Eddy Mitchell. En novembre 2009 le chanteur confie en effet que sa tournée prévue pour 2010-2011, “Ma dernière séance”, sera sa dernière. Une fois celle-ci achevée, Eddy Mitchell sort son dernier album enregistré à Los Angeles, “Héros”, le 11 novembre 2013. Au mois de novembre dernier, Eddy Mitchell est remonté sur scène, accompagné de Johnny Hallyday et Jacques Dutronc pour le spectacle des Vieilles Canailles.

Eddy Mitchell et le cinéma

La passion du cinéma Eddy l’a depuis tout petit. En effet, dès son plus jeune âge, il devient fan des westerns américains des années 50. Sa passion pour le cinéma trouvera son point d’orgue lorsque, en 1982, il anime l’émission “La dernière séance” sur FR3. Chaque soir durant seize ans, le chanteur, acteur décryptera l’actualité cinématographique de l’époque. L’histoire d’amour entre Eddy Mitchell et le cinéma ne s’arrête pas là. Le chanteur s’est en effet retrouvé à l’affiche de nombreux films, dès 1962 avec “Une grosse tête”, où il y joue un petit rôle. La vraie carrière d’acteur d’Eddy Mitchell démarre en 1981 avec le film “Coup de torchon”, de Bertrand Tavernier. Jusqu’en 2013, Eddy Mitchell a joué dans de nombreux films, incarnant également de nombreux rôles de composition. A ce jour, “Salaud, on t’aime” de Claude Lelouch, avec Johnny Hallyday et Sandrine Bonnaire, sortis le 2 avril 2014, est le dernier film auquel est participé Eddy Mitchell.

Eddy Mitchell et Johnny Hallyday

On le sait, Eddy Mitchell et Johnny Hallyday sont de grands amis d’enfance. Régulièrement, durant leur carrière respective, ils se sont invités successivement sur scène pour partager certaines chansons. En plus d’être un ami de Johnny Hallyday, Eddy Mitchell est aussi un ami de Jacques Dutronc, qui lui aussi a régulièrement partagé la scène avec le crooner. Des amis de 50 ans donc qui se sont retrouvés, tous les trois, à l’origine d’un projet commun, “Les Vieilles Canailles”. Le trio s’est en effet retrouvé sur scène pour six représentations exceptionnelles, sur la scène de Bercy, du 5 au 10 novembre 2014 !

Anecdotes d’Eddy Mitchell

  • Le nom du groupe “Les Chaussettes noires”, premier groupe d’Eddy Mitchell, est issu d’un accord promotionnel entre Eddie Barclay et les chaussettes Stemm.
  • L’histoire du groupe “Les Chaussettes Noires” à mal terminée puisque deux des membres du groupe ont attaqué Eddy Mitchell en justice pour rupture de contrat. Eddy Mitchell a gagné le procès en deuxième instance.
  • Le nom du groupe “Les Vieilles Canailles”, incarné par le trio Mitchell, Hallyday et Dutronc fait référence au titre de la chanson de Serge Gainsbourg “Vieille canaille”.
  • Eddy Mitchell est citoyen d’honneur du Tennessee, ambassadeur du Tennessee en France et même shérif de Nashville !

Tags assigned to this article:
Années 60Années 70Années 80ChanteurFrançais