The Beatles

Site officiel des Beatles : www.thebeatles.com

Page Facebook des Beatles : facebook.com/thebeatles

Compte Twitter officiel des Beatles : twitter.com/thebeatles

The Beatles est un groupe de musique anglais, originaire de Liverpool. Les quatre membres qui composent le groupe, John Lennon, Paul McCartney, George Harrison et Ringo Starr, ont démarré leur carrière commune en 1960, pour la terminer dix ans plus tard, en 1970. Avec pratiquement deux milliards de disques vendus à travers le monde, The Beatles demeure l’un des groupes de rock les plus populaires de l’histoire de la musique.

The Quarry Men

L’histoire du plus grand groupe de rock que cette planète ait connu commence en 1957 à Liverpool. John Winston Lennon, 17 ans et James Paul McCartney, 15 ans, fondent le groupe The Quarry Men. Très vite, ils sont rejoints par un ami à eux, George Harrison et font leur première apparition télévisée en 1959. Un an plus tard, c’est le batteur Pete Best qui les rejoint et le groupe Johnny and The Moondogs, qui deviendra rapidement The Beatles, se forme. Le groupe, qui se produit un peu partout dans les clubs de la région de Liverpool, notamment le Cavern Jazz Club, est déjà adulé.

The Beatles à Hambourg

La vraie histoire des Beatles démarre en 1961, à Hambourg, lorsque Bruno Koschmider, propriétaire de nombreux clubs dans la ville les engagent. Ces derniers se produisent donc devant différents publics et élargissent leur répertoire. Entre des retours dans leur Merseyside natale, ils se rendent en tout cinq fois à Hambourg. C’est lors de ces voyages en terre allemande qu’ils feront la connaissance de Richard Starkey, dit Ringo Starr, qui lui aussi se produit avec son groupe. Ringo et les Beatles partageront énormément de scène, que ce soit à Liverpool ou à Hambourg, les Beatles appréciant sa renommée et sa compagnie. C’est lors de ces représentations, la plupart du temps au Cavern Club, que les Beatles sont repérés par Brian Epstein.

Les bons conseils de Brian Epstein

Celui qui deviendra très vite leur producteur incite les quatre musiciens à changer de style. La coupe de cheveux change, le style vestimentaire change et c’est lui qui va les propulser au rang de musiciens professionnels. Après un premier échec chez la maison de disque Decca, c’est bien Brian Epstein, qui leur décroche un premier contrat dans les studios EMI de Londres sur Abbey Road, en juin 1962. Seul problème, George Martin, le parton de la maison de disque n’apprécie pas vraiment le style de Pete Best et recommande au groupe de le remplacer. Deux mois plus tard, en août 1962, Pete Best est remplacé par Ringo Starr, beaucoup plus apprécié par l’ensemble du groupe. Le mois suivant, le groupe enregistre son premier single et en octobre 1962 sort “Love me Do”.

La Beatlemania

“Love me Do” connaît un succès limité mais les membres du groupe sont satisfaits de voir que le titre est de plus en plus retransmis à la radio. C’est avec leur deuxième 45 tours, “Please Please Me”, que les Beatles vont connaître leur premier vrai succès, ce qui va leur permettre d’enregistrer leur premier album du même nom, qui sortira le 22 mars 1963. C’est ainsi que la popularité des Beatles se répand dans toute la Grande-Bretagne. Les succès s’enchaînent, les chansons “From Me to You” et “She Loves You” se classent premières dans différents classements et la notoriété des Beatles s’empare de toute l’Europe. Lors d’une émission télévisée très populaire à Londres, Sunday Night at the Palladium, en octobre 1963, les Beatles se produisent en direct. Très vite, la presse anglaise appelle ce phénomène qui entoure le groupe, la Beatlmania. Les disques sont pris d’assaut, la ferveur est généralisée et toutes les jeunes filles de l’époque tombent amoureuses des quatre membres du groupe. A cette époque, John Lennon et Paul McCartney passent leur temps à écrire, en allant en représentation, dans leurs chambres d’hôtel ou même avant de monter sur scène. Les ventes de leur premier album ne faiblissent pas et en novembre 1963, le groupe sort son deuxième album, “With the Beatles”. Les deux albums s’exportent aux Etats-Unis et là encore, le succès est total. Les titres “I Want to Hold Your Hand”, “She Loves You” et “Can’t Buy Me Love” se retrouvent en tête des différents charts américains.La Beatlemania qui avait commencé en Grande-Bretagne s’empare désormais de l’Amérique du Nord et de la planète entière.

The Beatles en Amérique

Après un passage à l’Olympia à Paris, avec plus de 80 représentations et un succès retentissant, les Beatles partent pour l’Amérique le 7 février 1964. Là-bas, c’est déjà la folie Beatles et pour leur première représentation télévisée sur le sol des Etats-unis, ils réunissent plus de 70 millions de téléspectateurs ! Les “Fab Four” (les “quatre fabuleux” en anglais), multiplient les représentations à travers tout le pays et prennent rendez-vous pour deux tournées. La Beatlemania s’empare alors du Nouveau Monde. C’est lors de ses deux tournées qu’ils vont notamment faire la connaissance de Bob Dylan et que la Beatlemania va connaître son point d’orgue. De 1964 à 1965, toutes les places des plus grands classements américains sont occupées par des titres des Beatles. D’ailleurs, au jour d’aujourd’hui, les Beatles détiennent toujours le record du plus grand nombre d’albums vendus aux Etats-Unis, à savoir 209 millions !

Les Beatles à l’apogée de leur gloire

En décembre 1965, les Beatles sortent un nouvel album, “Rubber Soul”. Enregistré en urgence, en moins de quatre semaines, cet album marquera un vrai changement dans la carrière du groupe. La “trame 4 périodes” (un couplet, un autre couplet, un pont ou un moment d’instrumentale, une reprise du second couplet) a laissé place à un procédé moins prévisible, “Nowhere Man” est la première musique du groupe ne parlant pas d’amour et aucune reprise de chanson rock n’est présente sur l’album. John Lennon et Paul McCartney sont à l’apogée de leur technique d’écriture, la critique est dithyrambique envers le groupe et le public salue unanimement la prise de risque plus philosophique de certaines chansons.
L’été suivant, en 1966, sort l’album “Revolver”. Du même acabit que son prédécesseur, cet album met en évidence la grande forme de Lennon et le talent de mélodiste de McCartney. La galerie des thèmes s’élargit (le sommeil et la paresse, un docteur douteux, le capitaine d’un sous-marin jaune…) et les techniques musicales bluffent le monde de la musique. Bien qu’au sommet de leur gloire, l’année 66 sera aussi marquée par une polémique. Lors d’une interview accordée à un média anglais, John Lennon déclara :  “Le christianisme disparaîtra. Il s’évaporera, décroîtra. Je n’ai pas à discuter là-dessus. J’ai raison, il sera prouvé que j’ai raison. Nous sommes plus populaires que Jésus, désormais. Je ne sais pas ce qui disparaîtra en premier, le rock ‘n’ roll ou le christianisme…”. Passée inaperçue en Grande-Bretagne, la déclaration de Lennon fit grand bruit aux Etats-Unis où certains ont jugé ses paroles blasphématoires. Vu l’ampleur du scandale, John Lennon dû s’expliquer et se justifier auprès des médias américains.

Les Beatles arrêtent les tournées

Au-delà de ce scandale, l’année 66 mettra en évidence une première faille du groupe des Beatles. En effet, c’est au cours de cette année que les Beatles vont décider d’arrêter les concerts ! Devenus impossible à mettre en place, les concerts des Beatles se déroulent dans des conditions exécrables, les musiciens et les spectateurs n’entendent même plus la musique jouée tellement il y a de monde et les “Fab Four” ont du mal à jouer les musiques plus récentes et plus sophistiquées que les précédentes. Le lendemain de leur dernier concert au Clandestick Park à San Francisco, le 29 août 1966, John Lennon affirma : “C’était trop, toutes ces émeutes et ces ouragans. La « Beatlemania » avait prélevé sa dîme, la célébrité et le succès ne nous excitaient plus”.

Le renouveau des Beatles

Le 1er juin 1967 sort l’album “Sgt. Pepper’s Lonely Hearts Club Band”, qui sera considéré par beaucoup comme le chef d’oeuvre des Beatles. D’ailleurs, il sera reconnu comme la meilleure oeuvre rock de tous les temps. Durant cette année 67, les quatre membres du groupe ainsi que le patron de la maison de disque d’Abbey Road, George Martin, passent leur journée à essayer de nouvelles choses, à coller des bouts de chanson ou encore à faire passer les bandes à l’envers. Ce sera d’ailleurs la première fois dans toute l’histoire du rock qu’un groupe passe cinq mois en studio. L’album comporte les fameuses musiques, “With a Little Help from My Friend”, “She’s Leaving Home” ou encore “Getting Better”. Avec cet album, George Martin et les Beatles voulaient sortir un “album-concept” et ce fut réussi ! Jamais un groupe de musique n’a disposé d’autant de moyens et de temps pour confectionner un album et c’est aussi la première fois qu’une pochette d’album et aussi soigneusement confectionnée.
Le 25 juin 1967, les Beatles participent à la première émission de télévision diffusée par satellite, “Our World”. En direct de leur studio d’Abbey Road, les Beatles vont se produire devant plus de 400 millions de téléspectateurs ! A cette occasion, les Beatles vont interpréter une chanson écrite et composée par John Lennon, “All You Need is Love”. Le 45 tours qui en découlera sera un succès immense et le titre s’installera durablement en tête des charts. Malgré tous ces succès, l’année 1967 sera aussi marquée par un drame pour tout le groupe. Un certain 27 août, Brian Epstein, producteur star des Beatles depuis leur début, est retrouvé mort chez lui à l’âge de 32 ans. Enorme coup dur et seconde fissure pour les “Fab Four” qui paraissent totalement désemparés. C’est alors que Paul McCartney décide de reprendre les rênes du groupe. D’ailleurs c’est à partir de ce moment-là que Paul McCartney sera à l’origine de tous les plus grands succès des Beatles, tenant presque le groupe à bout de bras.

L’après Brian Epstein

“Magical Mystery Tour”, premier film des Beatles, sorti à la fin de l’année 67, sera le premier vrai échec du groupe. La critique n’est pas bonne et les spectateurs ne comprennent pas le film. La même année, le 19 avril 1967, les Beatles alors orphelins de leur manager, crées la compagnie Apple Corps, qui publiera désormais tous leurs futurs disques. Après la mort de Brian Epstein, les quatre membres du groupe ont eu besoin de se ressourcer, loin de la folie médiatique que comporte leur notoriété. C’est pourquoi en 1968, l’ensemble du groupe est parti se ressourcer en Inde. Allant d’un à deux mois sur place, selon les différents membres du groupe, cette expérience s’avérera prolifique puisque ce ne sont pas moins de 40 titres qui seront composés durant ce laps de temps ! Au retour du groupe, John Lennon rencontre Yoko Ono et à l’hiver 68, le groupe sort le double album blanc appelé tout simplement “The Beatles”, dont de nombreux titres seront issus de leur séjour en Inde. C’est aussi cette année-là que sort le single “Hey Jude” qui connaîtra lui aussi un réel succès.
Le 2 janvier 1969 et afin de réellement relancer le groupe, Paul McCartney, à l’origine de nombreux projets, réunit le groupe autour du projet “Get Back”. Cependant, la sauce ne prend pas et de nombreuses tensions empêchent le groupe de travailler sereinement. Le projet qui devait montrer comment travaille le plus grand groupe de rock tombe à l’eau. Yoko Ono est de moins en moins apprécié par l’ensemble du groupe et de nombreux problèmes d’égo apparaissent. Voyant que le projet ne pourra aboutir, les Beatles se rabattent dans les studios du siège de la compagnie Apple et en présence de Billy Preston, ils donnent leur ultime prestation en public, sur le toit de l’immeuble, le 30 janvier 1969.

Le dernier succès des Beatles et la séparation

Durant l’été 1969, les Beatles vont se réunir pour la dernière fois dans leurs studios d’Abbey Road. Voulant terminer sur une note positive, les quatre membres du groupe décident d’utiliser certaines chansons écrites en Inde ainsi que d’autres confectionner pour l’éphémère projet “Get Back”, afin de les inclurent dans ce dernier album, “Abbey Road”. Le 8 août 1969, Lennon, McCartney, Harrison et Ringo Starr se font photographier sur un passage piéton, pour ce qui en sera l’une des photos les plus connues du monde de la musique. Cet ultime album comportant des titres, devenus de véritables hits comme, “Come Together”, “I Want You” et “Something”, sort le 26 septembre 1969. Même si le succès est au rendez-vous et que la critique est unanime, les Beatles ne veulent plus travailler ensemble.
Un certain 20 septembre 1969, une fois les enregistrements de l’album ”Abbey Road” terminés, John Lennon annonce au reste du groupe qu’il quitte définitivement le groupe. Les membres du groupe décident de garder cette séparation secrète, du notamment aux forts enjeux commerciaux et financiers. Malgré une tentative de réconciliation de Paul McCartney, la décision est déjà prise. En mars 1970, avec les accords de Lennon et de Harrison, les bandes non utilisées du projet “Get Back” seront confiées à Phil Spector, producteur américain, puis utilisées pour le dernier album, “Let it Be”.
Peu avant la sortie de ce dernier album, une dernière polémique va éclater entre les “ex”-membres du groupe. Paul McCartney sort son premier album solo, “McCartney” et lors d’une interview promotionnelle, il confie qu’il ne fait plus partie des Beatles et s’attribue donc la séparation du groupe. John Lennon ne lui pardonnera jamais et déclarera : “J’ai fondé les Beatles et je les ai dissous, c’est aussi simple que ça”.


Tags assigned to this article:
AnglaisAnnées 60Groupe